samedi 14 septembre 2013

Objectif Hambourg toujours avec le pouce !

Samedi 07 septembre : objectif Hambourg

Herman nous déposera à la première station service après Groningen. Un néerlandais nous avance jusqu'à une station service juste après la frontière allemande. Il est 10h du matin, et pas un chat. Adrien en profite pour réaliser une photo :


Sur cette aire d'autoroute, il y a un poste de police. Un policier vient nous parler et nous explique que les voitures n'arriveront pas avant midi. En effet, nous attendrons environ 2h, avant qu' un couple, Rick, néerlandais,  et Aim une thailandaise nous avance jusqu'à Bremen. Il y a beaucoup de travaux sur la route, nous avançons doucement vers Bremen. Enfin déposés sur une énième  station service , (les stations service sont un bon moyen pour faire de l'auto-stop puisque sur les bords d'autoroutes c'est interdit).  Au bout d'une quinzaine de minutes, une dame s'avance vers nous pour connaître notre route. Elle va dans la même direction, elle est donc d'accord pour nous avancer. Henriette est très conviviale et nous passons un agréable moment en sa compagnie. Elle nous explique que sa fille est handballeuse professionnelle, et  son fils a comme projet de faire du stop avec sa caravane. Chouette idée, mais plutôt compliqué pour convaincre les conducteurs d'accrocher une caravane à leur voiture ! Henriette nous dépose à une station service situé à une quinzaine de minutes d'Hambourg. Nous en profitons pour manger au Mcdonald. Après avoir fini, nous reprenons le stop. Un militaire qui ne parle pas très bien anglais s'arrête et nous conduit jusqu'au centre de ville d'Hambourg. Nous arrivons donc vers 17h30.

En plein centre, nous essayons de trouver une connexion wifi afin de pouvoir se connecter sur le site du couchsurfing pour voir si nous avons eu des réponses. Là commencera une terrible désillusion. Nous essayons de repérer dans les bars "Free Wi-fi" mais impossible de trouver. Attendant pour traverser un passage piéton, une dame nous entend parler français et nous aborde. C'est une  dame qui a appris le français il y a fort longtemps, mais qui ne parle pas anglais. Nous essayons de lui expliquer que nous cherchons une connexion internet. Elle se donne du mal pour nous aider. Finalement nous allons dans un McDonald où nous réussissons à nous connecter. Pas de réponses de couchsurfing. Nous recherchons donc des auberges de jeunesse. La dame insiste pour qu'Emilie aille demander à un hôtel situé en face. L'hôtel est complet. Nous recherchons donc d'autres adresses, et la polonaise accompagne une seconde fois Emilie pour aller voir dans une auberge de jeunesse. Encore une fois complet. En fait, le samedi soir tous les hôtels sont complets à Hambourg. Nous finissons par demander à la dame si elle peut nous accueillir pour la nuit. Nous avons du mal à communiquer avec elle, mais nous comprenons qu'elle ne veut pas.  Elle essaie à plusieurs reprises d'aller voir différents hôtels, mais ceux qu'elle nous propose sont trop cher (100€ la nuit).
Sur le site du couchsurfing, une personne nous avait donné son numéro de portable, si vraiment nous ne trouvions pas où dormir. Nous décidons donc de prendre ce "joker" et lui envoyons un texto pour lui expliquer la situation et savoir si c'est possible pour lui de nous accueillir. Il répond en peu de temps : nous pouvons le retrouver à la station de métro Stellingen.  C'est bon nous avons donc trouvé une solution.  Nous essayons alors d'expliquer à la dame que nous avons trouvé un hébergement, elle ne comprend pas, et nous accompagne à la gare centrale pour acheter les billets de métro.

Nous n'avons pas de chance, le billet de 20 € que nous avons ne passe pas, l'automate ne prend que la petite monnaie et les billets de 10€ ou 5€. Nous allons donc acheter un café pour avoir de la monnaie. Nous ne comprenons pas trop, la dame demande au vendeur de lui faire la monnaie sur ces 20 €.
Nous finissons par acheter ces tickets de métro, et prendre le métro. ça y'est nous sommes enfin que tous les deux ! Cette polonaise était très sympathique car elle a voulu nous aider mais elle est restée avec nous pendant près de 2h30, et nous n'arrivions même pas à communiquer, puisqu'elle ne parlait pas anglais et très peu français.

Bref, nous continuons dans notre mauvaise journée, car nous loupons la station de métro où il fallait s'arrêter. Nous descendons donc à la prochaine, puis reprenons le métro dans l'autre sens. C'est bon, nous sommes au bon endroit et nous voyons un  jeune nous attendre. C'est bien Marcus, notre hôte !
Une fois arrivé chez lui, nous discutons, puis il nous explique que nous pouvons aller découvrir le quartier de Reperbhan  à ne surtout pas manquer le samedi soir ! Un peu fatigué, mais ne voulant  pas louper cette découverte, nous acceptons cette escapade qui valait le détour ! En effet, pleins de gens déguisés, un peu, beaucoup ivre, il faut bien le dire, des rire dans tout les sens, des  prostitués ... nous ne faisons que passer pour découvrir ce chaos festif !
Nous marchons un peu plus loin en direction des quais d'Hambourg, très joli. Puis nous rentrons chez Marcus pour dormir !

Marcus notre hôte à Hambourg


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire