samedi 5 avril 2014

Kep


Lorsque nous nous laissons conduire, une première chose nous interpelle : c'est très calme, ce qui contraste totalement avec la dynamique du Vietnam et ses klaxons en continu.  Nous sommes en campagne, nous apercevons des buffles, et à notre passage chaque enfant nous voyant nous interpelle avec des "hello!!". Après une trentaine de minutes , nous arrivons à la plage de Kep, où nos conducteurs nous déposent. Il y a un hôtel, nous cédons à la facilité, et prenons une nuit.
Une fois les sacs déposés dans la chambre, nous redescendons et faisons la connaissance de 2 français, dont une française vivant ici. Fanfan, de son surnom, nous donne pleins de conseils, notamment un hôtel plus sympathique que celui où nous nous trouvons. Elle nous apprend également, qu'il n'y a pas de distributeurs dans la "ville" qui est en effet toute petite. Après avoir manger, nous allons donc à la recherche d'un hôtel qui accepte de donner des dollars en échange d'un paiement en carte bancaire. Il y a une petite commission de 5% mais nous n'avons pas le choix. Cette première chose de fait, nous nous rendons par la suite à l'hôtel indiqué par la française afin de savoir si des chambres sont disponibles. C'est un français qui tient l'hôtel, le contact s'établie donc facilement.  Nous nous donnons rendez-vous le lendemain. Le soir, nous allons boire une bière sur la plage puis dîner. Nous avons hâte de profiter de la plage durant les jours suivants !

Le lendemain matin, nous effectuons le changement d'hôtel. L'objectif de notre matinée étant de trouver des maillots de bains afin de pouvoir  nous baigner et bronzer, à moins de faire comme les Cambodgiens, c'est à dire se baigner tout habillé. Le centre de Kep est très petit, il y a seulement une dizaine de commerces à tout casser, alors nous n'avons pas trop de choix , mais par chance Emilie trouve un maillot de bain normal, un peu grand, mais ça fera l'affaire, et Adrien un short couleur uni. Nous voilà prêt pour profiter de la plage ! Après-midi bronzette et baignade au programme.


Les jours suivants, nous louons une moto pour découvrir les environs de Kep. Dans un premier temps, un village de pêcheur, puis les chemins rouge typique du Cambodge, une plage secrète, et de nombreux buffles. 


Des enfants rencontrés sur la plage d'Angkul

Nous nous perdons un peu sur le chemin du retour, mais grâce à la gentillesse des Cambodgiens nous rentrons à bon port.
Un autre jour, nous partons découvrir la partie opposée, et notamment un immense lac, creusé par les Cambodgiens eux-mêmes durant la période de PoPolt. Pour y arriver, nous traversons de nombreux petits villages.



En fin d'après-midi,  lorsque nous décidons de rentrer, les routes étant vraiment rocailleuses, nous crevons. Obligés de pousser le scooter jusqu'à la fin du chemin, puis sur la route principale. Il fait chaud, et mine de rien, un scooter c'est assez lourd.  Après vingt minutes de galère, nous nous arrêtons à une maison où sur le côté il y a un petit "garage". Un jeune cambodgien, met une rustine sur la roue, et voilà la roue est réparée !  Nous payons une misère cette réparation, puis repartons rejoindre la guest house.

Une des spécialités de Kep est le crabe. Un matin, nous nous levons donc de bonne heure et allons assister à cette pêche aux crabes.








Une grand mère et son petit fils sur le marché
Le jour suivant, après avoir profité de la plage le matin, nous allons nous balader en fin d'après-midi dans le parc national de Kep. Nous ne faisons pas le parcours en entier car il est déjà un peu tard, mais nous profitons de la belle vue sur la mer. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire