dimanche 29 septembre 2013

Repos à Olomouc

Mercredi 18 septembre :

Comme nous n'avons pas eu le temps la veille de regarder le chemin pour reprendre le stop aujourd'hui, nous hésitons à repartir. Un des colocataires nous informent qu'il devrait pleuvoir dans la journée. Nous n'avons plus de linge propre pour le lendemain. Après réflexion, nous leur demandons si c'est possible de nous héberger une nuit de plus. Ils acceptent sans soucis. Chouette, on va pouvoir se reposer, et, en profiter pour faire laver le linge.

En cherchant sur internet, nous trouvons une laverie. Nous allons donc à sa recherche. Nous la trouvons plutôt facilement, seulement les portes sont closes. Il faut appuyer sur un interphone pour que quelqu'un ouvre la porte. Personne ne répond. Nous réessayons. Toujours pas de réponse.  nous ne comprenons pas pourquoi car les horaires d'ouvertures indiquaient bien 12h30-16h. Nous essayons de questionner les commerçants situés en face, peut être en savent-ils un peu plus.  Une dame essaie de nous expliquer que c'est l'heure du déjeuner. Nous décidons d'aller manger quelque chose, et de revenir un peu plus tard, en espérant qu'elle soit ouverte.

Après notre déjeuner, dans un petit café branché, où nous avons dégusté une crêpe tchèque, très bonne, nous retournons à la laverie. Nous tentons à nouveau de sonner, pas de réponses. Par chance, une dame arrive pour faire laver son linge. Nous lui expliquons que nous n'avons pas réussi à avoir quelqu'un, les portes étant fermées. Elle essaie à son tour. Sans succès. Elle appelle le numéro indiqué. Après quelques minutes de conversation, elle tente de nous expliquer en anglais, que la propriétaire n'a pas ouvert la laverie, mais qu'elle va venir ouvrir d'ici une quinzaine de minutes et nous pourrons ainsi faire notre lessive. Nous attendons, une bonne vingtaine de minutes  l'arrivée de la propriétaire de la laverie. Nous devons revenir à 18h pour récupérer notre linge sec.  Nous comprendrons qu'il est rare de trouver des laveries dans les petites villes de République Tchèque, à priori tout le monde à une machine à laver chez soi !

Nous rentrons à l'appartement dans l'après-midi afin de nous reposer et essayer d'avancer le blog ...


A 18h, nous allons chercher notre linge sec, et allons faire quelques courses pour préparer un gratin dauphinois aux colocataires. Après  avoir cuisiné, nous dégustons notre gratin dauphinois et les colocataires apprécient le repas, ce qui nous fait plaisir. Pour finir la soirée, nous regardons un film tchèque "Kour", complètement déjanté, pour l'équivalent français voir "Bernie".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire